Objectif perte de poids pour être mieux dans son corps et dans sa tête

Etre mieux dans son corps et dans sa tête est une situation comportementale qui ne s’acquiert pas facilement ni rapidement ni durablement sans qu’il y ait des efforts énormes déployés pour atteindre un poids idéal. La perte de poids  est l’issu pour sortir de l’obésité et du surpoids.  Il y aura possiblement une modification  des habitudes alimentaires ou d’autres types de régime amaigrissant pour être bien dans sa tête.

Perte de poids : Calcul de l’IMC

L’IMC ou l’indice de masse de corporelle  permet d’estimer les menaces à l’encontre de la santé en rapport au surpoids ou à la maigreur. Une obésité est en effet caractérisée et classée selon quelques indicateurs, non seulement le poids de l’individu, mais aussi la taille,  et peut-être l’âge et le sexe pour une analyse plus approfondie. La perte de poids  est le phénomène résultant  d’un régime minceur appliqué à un sujet en surpoids.

Ainsi l’objectif de perte de poids doit partir des informations sur la constitution physique du sujet. L’IMC a été validé par l’organisation Mondiale de la Santé et applicable à tout être humain qui en fait la demande et  qui répond à certains critères. En effet, les femmes enceintes ou les femmes qui allaitent ne peuvent pas participer au calcul de l’IMC car les résultats seront fauchés, de même les personnes très âgées ou les sportifs ou athlètes qui disposent de masses musculaires qui sortent de l’apparence ordinaire.

perdre du poids

Cet indice est en effet calculé par le rapport poids /taille au carré, et les résultats obtenus peuvent être interprétés comme suit : si l’IMC est inférieur à 16,5, le sujet  subit une dénutrition critique. Si cet indice est supérieur à 16,5 mais inférieur à 18,5 : le sujet est attaqué par une maigreur, tandis que l’indice  qui se trouve entre 18,5 et 25 présente une corpulence normale. A partir de 25, avec une  incrémentation de 5 points chacun, l’OMS les interprète comme suit : 25-29 : surpoids ; 30-34 : obésité modérée ; 35-39 : obésité sévère ; et 40 et plus : obésité morbide dite également obésité massive. Dès que l’indice calculé est égale ou supérieur à 25, le surpoids et l’obésité doivent être exposés au médecin qui va incontestablement recommander une perte de poids et revenir à l’indice règlementaire. Le sujet va suivre un régime alimentaire amaigrissant et pratiquer une activité physique régulière.

Les maladies causées par le surpoids et l’obésité

A noter que l’obésité  présente réellement une maladie et risque de provoquer une liste de problèmes et de dysfonctionnement de l’organisme humain. Les plus courants  sont les problèmes cardio-vasculaires,  de diabète, d’hypertension,  de faiblesse, etc.  En effet, l’obésité est une surcharge pondérale  qui attaque l’organisme et mérite une intervention sérieuse et un traitement constant.  Si on insiste un peu sur les méfaits de l’obésité, elle a des sérieuses répercussions sur le système cardiovasculaire. A noter que la tension artérielle monte autant le poids augmente.

L’obésité risque de multiplier par trois le nombre de cas d’hypertension  par rapport aux sujets à corpulence normale. Les parois des artères vont être couvertes de matières grasses entraînant probablement  d’infarctus, d’irritation de poitrine, etc. Le squelette subit également le surpoids  donc le problème d’arthrose  s’avère inévitable, outre la dégradation des vertèbres et des articulations. Le diabète, les apnées, les cancers, l’impuissance, l’infertilité, les problèmes digestifs,  sont parmi les maladies résultant de l’obésité et des surpoids.